Cervantès et la France

Cervantès et la France

Cervantesetfrance

Depuis 1614, date à laquelle paraît la traduction française, par César Oudin, de la première partie de Don Quichotte, l’intérêt suscité par Cervantès de l’autre côté des Pyrénées ne s’est jamais démenti. Sous le titre « Cervantès et la France » sont réunies ici sept des contributions à une rencontre qui s’est tenue à la Casa de Velázquez les 6 et 7 juin 2005. Sont examinées successivement les traductions de Don Quichotte, les adaptations théâtrales jouées au XVIIe et au XVIIIe siècle, la libre méditation des romanciers du Siècle des lumières, l’admiration qu’inspirent à Flaubert Cervantès et son chef d’œuvre, l’apport de l’iconographie, de Lagniet, Coypel et Natoire jusqu’à Daumier et Doré, les travaux de l’hispanisme académique, d’Alfred Morel-Fatio à Pierre Vilar et, finalement, les interprétations proposées par des lecteurs venus d’autres horizons, tels que René Girard, Marthe Robert, Michel Foucault, plus intéressés par don Quichotte que par Don Quichotte, plus attirés par le personnage que par le roman qui porte son nom.

Pour plus d´info:Cervantès et la France

Social Share

Related Posts

Leave a reply

Copyright (c) 2014 Traducteurs Espagnol 2013. Made by MisterWebMaker
Facebook IconG+